Rentrée du Groupe Entrepreneuriale de l’UNEB : le savon GE désormais sur le marché

L’esplanade du bâtiment Hassan II a abrité ce 14 février 2014, la 13ième  édition de la rentrée entrepreneuriale du Groupe Entrepreneuriale (GE) ; une institution spécialisée de l’Union Nationale des Etudiants du Bénin (UNEB). Placé sous le thème « impacts de l’auto-emploi dans l’insertion professionnelle de la couche estudiantine », l’événement a eu lieu grâce au soutien du CDEL représenté par son Chargé de Programme, Arsène SAGBOHAN. Trois représentants de l’ANPE étaient aussi au rendez-vous.

Cette  rentrée couplée avec le lancement du Savon GE a démarré par différents d’allocution. D’abord, le Président du Groupe Entrepreneuriale LAGA Simon, à présenté le bilan des activités, remercié les partenaires, avant d’évoquer les différents besoins de son institution. Ensuite, les représentants de l’ANPE, Monsieur TOGBE Simplice, Chef antenne de l’ANPE de Gbèdjromèdé va mettre l’accent sur l’importance de l’entrepreneuriat et exhorté les étudiants à faire preuves d’initiatives privés car en 2013 pour 6000 demandes d’emplois l’ANPE n’a reçue que 600 offres.  Madame DJIGLA Nadège, conseillère à l’emploi quant à elle va présenter l’ANPE comme étant un service public à l’emploi et constitue une passerelle entre les demandeurs d’emplois et les entreprises. Enfin le Chargé de Programme du CDEL va féliciter les membres du GE pour la concrétisation de l’initiative « savon GE » et les inviter à se comporter comme de véritable entrepreneur en allant rechercher le financement partout au lieu d’attendre les aides.

Après les allocutions, les organisateurs ont procédé au lancement du savon GE suivi de la vente.
Le clou de la cérémonie a été la communication animée par le Chargé de Programme du CDEL, sur le thème « Impacts de l’auto-emploi dans l’insertion professionnelle de la couche estudiantine ». Partant de la compréhension que l’on doit avoir de la question, le communicateur a mis en exergue les impacts  d’un entrepreneur en situation d’échec ou de réussite sur la couche estudiantine. Il a surtout insisté sur le cas de réussite  afin de doper le morale à ces étudiants qui ont déjà fait, ou auront à faire, le choix de s’auto employer.

Il saisira d’ailleurs l’opportunité pour partager avec son auditoire, le profil  type d’un entrepreneur qui a du succès. « On est pas entrepreneur à temps partiel. On est entrepreneurs ou on l’est pas » va marteler Arsène Sagbohan avant d’énumérer quelques qualités fondamentales que doit développer un entrepreneur  à savoir la confiance en soi, la capacité à imaginer le futur, créatif, savoir se fixer des objectifs à cours, moyen et long terme, l’acceptation de l’échec comme le premier pas vers la réussite, la persévérance, ainsi que la mesure dans la prise du risque.

Il a fini sa communication par des conseils. Conseils aux membres du GE de créer un département recherche et développement pour rester toujours compétitif dans leur domaine. Aux autres, il recommandera d’être innovant, de développer l’esprit d’entreprise, d’accepter de partir petit et surtout de ne jamais attendre des aides.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *