Les artisanes potières de Sè s’enquièrent davantage sur la fidélisation de la clientèle et la recherche de marchés d’écoulement

Allocution d’ouverture du Chargé de Programme du CDEL à l’endroit des femmes de l’association ADODOE

Les 09, 10 et 16 juin 2022, les locaux de l’arrondissement de Sè, ont servi de cadre pour la formation de 46 femmes potières, membres des associations ADODOE, AKPENE-MAWOU, et MAWOUTONDJI de Sè, sur la Fidélisation de la clientèle et la recherche de marchés d’écoulement.

Vue partielle des femmes de l’association AKPENE MAWOU

Bien avant la survenue de la crise sanitaire de la COVID 19, les unités de production détenues par les femmes potières faisaient face depuis quelques années à des difficultés d’écoulement de leurs produits ; compte tenu de l’augmentation de l’offre de produits potiers et une rude concurrence dans les marchés de l’arrondissement de Sè. Cette situation affecte durablement le chiffre d’affaires de ces femmes et par ricochet entraîne une dégradation des conditions de vie de toute la famille. Afin de pallier à cela, l’ONG-CDEL a formé 3 associations de femmes potières sur la fidélisation de la clientèle et la recherche de marchés d’écoulement.  Ainsi, les bénéficiaires ont été renforcées sur les notions suivantes :

Le formateur en plein exposé avec les participantes

L’entreprise et le client ; l’importance de la fidélisation de la clientèle ; Le processus de fidélisation de la clientèle ; Quelques techniques de fidélisation de la clientèle ; l’importance de la recherche de nouveaux marchés d’écoulement ; Les étapes du processus de recherche de nouveaux marchés d’écoulement ; Les techniques de recherche de nouveaux marchés adaptées au sous-secteur de la poterie.

Satisfaites du contenu et du déroulement de la formation, les femmes potières sont déterminées, à mettre en place au sein de leur entreprise un carnet d’adresses ; à améliorer les relations qu’elles entretiennent avec les clients actuels afin ; de les fidéliser. Elles veulent mettre en pratique les recommandations issues de la formation pour rechercher de potentiels clients, afin d’écouler plus rapidement leurs produits. Notons que cette activité a été rendu possible grâce à l’appui financier de l’Organisation Internationale de la Francophonie à travers le fonds La Francophonie Avec Elles, dans le cadre du projet intitulé : « Résilience socioéconomique des artisanes potières de Sè » en cours de mise en œuvre

 

Photo de famille des membres de l’association AKPENE MAWOU

CDEL ONG

Read Previous

Les artisanes potières de Sè à l’école de la bonne gestion d’une unité de production

Read Next

Rapport d’activités du 2ème trimestre du projet « RESEP » de Sè Co-financé par l’OIF