Témoignage d’une enseignante

«Une fille sentait de l’alcool. Je me suis rapproché d’elle et l’ai interpellé. Elle m’a avoué prendre de l’alcool  (AZOTA) parce qu’elle voulait en découdre avec une de ses camarades de classe qui l’avait énervé ».