Discours de la Présidente du GMEC de l’association ESPÉRANCE des couturières et couturiers bénéficiaires du CDEL-ONG

 Discours prononcé à l’occasion de l’anniversaire de l’Association des Couturières et Couturiers “ESPERANCE“

  • Madame la Présidente ;
  • Monsieur Andoche AMOUSSOU, Promoteur de la marque « LOLO ANDOCHE », parrain de l’évènement ;
  • Madame la Directrice Exécutive du Centre de Développement Economique Local ;
  • Mesdames et Messieurs les membres du bureau de l’association ;
  • Monsieur le Président du Collectif des Artisans de la zone III ;
  • Mesdames et Messieurs les représentants des associations sœurs bénéficiaires du Centre de Développement Economique Local ;
  • Chers invités ;
  • Mesdames et Messieurs ;

 Mes premiers mots sont des mots de remerciements en nos noms à nous tous. Mes remerciements vont également au Père Curé pour l’organisation parfaite de cette Messe d’action de grâces. Nous venons d’assister à belle cérémonie religieuse. En ce jour d’action de grâce, je voudrais dire ma reconnaissance et mon admiration à toutes et à tous pour notre courage et notre ténacité. Ce n’est jamais gagné d’avance lorsque, venus de divers horizons l’on s’associe pour travailler ensemble. Dix-huit (18) années de vie commune, dans nos différences, nous faisons notre petit bonhomme de chemin. Nous en rendons grâce à Dieu.

Je voudrais en cette occasion solennelle demander très respectueusement à l’assistance de se lever pour observer une minute de silence en mémoire de tous nos associés qui ne sont plus de ce monde. (Minute de silence). Plaise au Ciel et aux mânes de nos ancêtres que, de là où ils sont, ils nous assistent, nous inspirent et nous éclairent dans notre combat que j’estime noble, noble parce qu’il participe à l’émancipation des artisans en général et des femmes en particulier pour leur affranchissement de la pauvreté.

Mesdames et Messieurs les associés, chers invités,

C’est avec joie et fierté que je prends ce jour, samedi 30 Mars 2019, la parole au nom de nous tous devant cette auguste Assemblée qui annonce, à n’en point douter, le renouveau de l’artisanat dans notre société, une nouvelle ère qui voit se développer des initiatives en faveur des plus démunies que nous sommes. Nous nous y sommes engagés depuis 18 ans. Mais, nous n’aurions jamais pu le faire sans les esprits éclairés qui très tôt ont compris l’importance de l’indépendance financière des artisans. Je veux nommer l’initiative du CIDR devenu Centre de Développement Economique Local (CDEL) avec à sa tête une brave femme madame DATO que je vous prie d’ovationner chaleureusement. Elle conduit la destinée de cette grande association dont nous sommes une filiale avec doigtée, expérience, abnégation et détermination. C’est le lieu de la remercier pour ces nombreuses initiatives au service du grand public que nous sommes, nous couturières et couturiers.

Que retenir de cette excellente collaboration ?

Trop de choses qu’on ne saurait citer de façon exhaustive. Mais nous en retenons ici pour faire court, quelques points saillants. En créant les associations des divers corps de métiers au sein du Centre de Développement Economique et Local (CDEL), on note l’organisation des artisans dont l’effet positif n’est plus à démontrer aujourd’hui. Cela représente une amorce importante dans le devenir de l’artisanat béninois. Les activités de renforcement de capacités sur divers volets ont été les moments les plus cruciaux de la vie de notre association et de ses membres. A travers nos rencontres hebdomadaires nous avons su mieux nous connaître, coopérer dans les domaines de nos compétences, animer des formations nous-mêmes et apprendre à former nos consœurs et confrères, à échanger nos points de vue et idées. Ce foisonnement nous a permis d’apprendre aussi les uns des autres. Nombreux sont ceux qui sont devenus des formateurs et formatrices parmi nous.

Aujourd’hui, à notre âge de maturité, je puis dire que nous sommes en train de gagner le pari. C’est le lieu de saluer et de remercier tous ceux qui ont d’une manière ou d’une autre contribué à cette action dont la poursuite n’est plus à marchander. Nous venons ici remercier particulièrement les partenaires techniques et financiers (GeTM, Oxfam et autres) qui ont agi à travers le CDEL. Ils n’ont lésiné sur aucun moyen pour nous conduire à ce stade.

Dans la même lancée, et sous l’égide du CDEL, les groupements mutualistes d’épargne et de crédits (GMEC) ont été créés par corporation ce qui a permis aux associés de renforcer leurs capacités financières. C’est le lieu de rappeler que notre GMEC aura sous peu quinze (15) ans. L’équipe mise en place à l’époque a travaillé d’arrache-pied et vient d’être renouvelée. Malgré les difficultés rencontrées dans son parcours, le groupement a continué le travail et affermi sa notoriété et fait aujourd’hui le bonheur de bon nombre d’entre nous dans la recherche de financement pour développer leurs activités. Le chemin pour arriver à ce carrefour, nous en convenons tous n’a pas été facile. Mais nous y sommes quand même arrivés. C’est le lieu de remercier tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette initiative dont le bilan a été fait au mois de janvier dernier.

C’est le lieu de nous galvaniser davantage pour aller plus loin car nous le pouvons.

J’avoue que cette mission, à priori difficile et périlleuse, a été facilement accomplie grâce à la collaboration et à la détermination dont chacun de nous avons fait montre.

Je voudrais remercier très particulièrement et sans exclusivité, tous les membres du Bureau de notre association ici présent et ceux qui n’ont pas pu venir pour quel qu’empêchement que ce soit. Vous avez été tous formidables.

Je nous invite donc toutes et tous à travailler avec ardeur, sans désemparer pour porter très haut l’étendard des artisans, car leur prise en compte dans l’économie nationale est désormais devenue une réalité. Ne ratons donc pas l’occasion de nous exprimer par ce canal précieux qui nous est offert pour faire de nos métiers respectifs, des passerelles sures pour gagner notre vie et par cela, inciter la jeune génération à emprunter ce chemin dans le modernisme.

Je ne saurais terminer ce bref propos sans adresser notre remerciement collectif au promoteur de la marque “LOLO Andoche“ ici présent qui a accepté d’être le parrain du présent événement. Soyez en infiniment gratifié par le Tout Puissant. Enfin, j’implore le Seigneur qu’il daigne accorder à nous tous sa bénédiction et qu’il nous accompagne dans nos actions et nos projets futurs.

  • Vive l’association des Couturières et Couturiers « Espérance »
  • Que la fête soit belle,

Je vous remercie.

Cotonou, le 30 Mars 2019

 

Mme Florette HEDIBLE

Présidente du GMEC de l’association ESPÉRANCE des couturières et couturiers bénéficiaires du CDEL-ONG

1

2

3

4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *