PARTENARIAT CDEL – COMMUNE D’AVRANKOU : UN NOUVEAU PROJET LANCE

Le Partenariat Commune d’Avankou et le CDEL s’est encore illustré, le vendredi 08 novembre 2013, avec le lancement d’un nouveau projet : deux centres incubateurs pour jeunes artisans de la commune avec le soutien financier du FSD.

Initié par le CDEL, ce projet est l’un des huit retenus sur plus de la quarantaine de propositions, par l’Ambassade de France, dans le cadre du programme FSD, au terme d’un processus assez sélectif.

Alors, pour sa concrétisation, les responsables du CDEL et le conseil communal d’Avrankou, ont ensemble procédé à son lancement, 48 heures seulement après la signature le mercredi 06 octobre, du protocole d’accord avec l’ambassade de France.

C’est la salle de conférence de la mairie qui a abrité la cérémonie à laquelle ont pris part, toutes les parties concernées que sont ; le bureau du collectif des artisans de la commune, les bénéficiaires, les responsables du CDEL et le conseil communal.

A l’entame de la rencontre, la Directrice Exécutive du CDEL, Aline Adjibi Dato, s’est fait le devoir de présenter, en langue locale, le projet dans ses différents détails.

Il s’agit de doter la commune de deux centres incubateurs entièrement équipés, qui recevront pour deux ans, de jeunes artisans de la commune et ce, à raison de 04 couturières pour l’un et de 07 artisans de garage de métiers différents avec un secrétariat, pour l’autre. Sur la période, ils travailleront ensemble et épargneront afin de pouvoir s’installer à leur propre compte, ensemble ou individuellement, au terme des deux ans. Aussi, suivront-ils plusieurs formations en marketing et gestion de leurs activités, en santé de la reproduction et autre. L’objectif  étant de faire d’eux, des modèles réussis d’artisans, a expliqué la Directrice Exécutive, qui insistera à l’endroit des bénéficiaires, surtout sur la nécessité de faire une bonne utilisation des équipements des centres.

D’un coût total de 35,891 millions fcfa, le projet est cofinancé comme suit : 17,648 millions fcfa de FSD ; 3,283518 millions fcfa du CDEL ; 2,222 millions fcfa des bénéficiaires en terme d’investissement physique au cours de l’installation du projet et 12,738 millions fcfa de la mairie d’Avrankou dont un terrain d’une valeur estimée à 10 millions fcfa, qui accueillera les infrastructures.

Pour la mise en place du projet, un comité de suivi chargé de veiller à l’exécution correcte du chantier et des achats d’équipements a été constitué. On y retrouve un représentant de la mairie ; 2 représentants du collectif des artisans ; 2 représentants des bénéficiaires et un représentant de l’ong CDEL. Le projet doit être concrétisé dans un délai de12 mois.

« Ce jour est pour nous un grand jour et nous devons rendre grâce à Dieu pour tout ce qu’il fait pour nous à travers CDEL » ainsi s’adressera le maire d’Avrankou, Georges Nounagnon, à ses administrés, pour leur faire comprendre au mieux la portée, de l’évènement. « Le CDEL est pour nous, un don de Dieu et nous devons pouvoir en prendre soin. Ce qui implique le respect de nos engagements dans ce projet. Aucun sacrifice ne doit y être de trop » a-t-il dit avec instance. Il rappellera surtout à l’attention des membres du comité de suivi le réflexe de compte rendu à leur mandant respectif. « Le CDEL est un partenaire privilégié, convoité d’autres mairies. Nous devons leur faciliter la tâche dans tout ce qu’il fera pour nous. Entretenir de bonnes relations avec lui au risque de le perdre » a averti le Maire qui dira, au nom de la population d’Avrankou, du conseil communal et en son nom propre toute sa gratitude aux responsables du CDEL, pour le choix porté sur sa commune pour bénéficier de multiples actions de leur organisation, avant de déclarer installer le comité de suivi et lancer le projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *