ALLOCUTION DE LA DIRECTRICE EXÉCUTIVE A LA CÉRÉMONIE DES 15 ANS DU CDEL

Madame la Présidente du Conseil d’Administration du CDEL,

Messieurs les anciens Présidents du CDEL,

Messieurs les membres du Conseil d’Administration du CDEL,

Mesdames, messieurs les membres du CDEL,

Madame, Monsieur les représentants du personnel du CDEL,

 

Les mesures barrières de sécurité contre la propagation du COVID 19 prises à juste titre par notre Gouvernement, nous oblige à rester entre nous et en effectif limité pour commémorer les 15 ans de vie officielle de notre institution, le Centre de Développement Economique Local : CDEL.

C’est un devoir de souvenir pour nous, une occasion de jeter un regard en arrière pour voir le chemin parcouru et de poser les jalons pour les défis encore importants.

 

C’était un après-midi du mercredi 20 avril 2005 que s’est tenue l’Assemblée Générale Constitutive du CDEL : Centre de Développement Economique Local.

Au départ CAIP : Centre d’Appui aux Initiatives Privées en 1999, il a évolué en Comité de Développement Economique Local : CDEL de 2001 à 2003 puis Commission de Développement Economique Local à partir d’avril 2003 en collaboration avec l’Organisation de Développement de l’Arrondissement de Sainte Rita : ODASR sous la supervision du CIDR, avant de devenir Centre de Développement Economique Local à partir du 20 avril 2005, date de l’Assemblée Générale Constitutive dont nous commémorons ce jour le 15è anniversaire. La gestation du CDEL en tant que Centre de Développement Economique Local aura duré 5 ans, ce qui fait 20 ans d’exercice au 15è anniversaire officiel.

En 15 ans, beaucoup de choses se sont passées. Nous sommes partis du niveau Arrondissement de Sainte Rita pour être au niveau national. Oui, c’est une prouesse non négligeable. En effet, en plus du territoire géographique couvert par les actions du CDEL qui s’est agrandi, le nombre de partenaires techniques et financier a augmenté et le CDEL est mieux connu dans la sphère des ONG avec des qualifications, pas des moindres. En dehors de la lettre de Félicitation du Ministre Chargé des Relations avec les Institutions en 2015, le CDEL a signé en 2013 un Accord-cadre avec le Gouvernement après avoir obtenu l’attestation de rayonnement national et une attestation d’expérience professionnelle et de collaboration avec d’autres structures. Le CDEL a été lauréat du Label Qualité Edition 2018 avant la signature du renouvellement de son Accord –cadre avec le Gouvernement en 2019.

Durant les 15 années, le CDEL a élaboré et mis en œuvre 5 plans stratégiques dont celui de 2019-2022 en cours.

Les actions du CDEL sont financées par des partenaires qui l’accompagnent depuis plusieurs années. On peut citer entre autres : Genève Tiers Monde, Oxfam Québec, Oxfam Allemagne, l’Ambassade de France, la  Coopération Suisse, la Maison de de la Société Civile, l’Union Européenne.

Ces partenaires ont financés 28 projets d’une valeur de  1 485 761 758 FCFA. Ces projets ont soutenu au moins 38 000 bénéficiaires directs et plus de 200 000 bénéficiaires indirects répartis dans les localités ci-après : Cotonou, Sèmè Podji, Porto-Novo, Avrankou, Adjarra, Ifangni, Ikpinlè, Dangbo, Abomey-Calavi, Zè, Toffo, Allada, Dogbo, Aplahoué, Djakotomey, Bohicon, Abomey, Ouaké et j’en passe. Ces bénéficiaires sont constitués d’artisans menuisiers, couturières et couturiers, coiffeuse, imprimeurs,  mécaniciens deux roues et 4 roues, photographes, fondeurs, transformateurs artisanaux de produits agricoles,  d’élèves, étudiants, jeunes sans emploi, groupements de femmes, des entrepreneurs, etc.

Le CDEL est porté par un Conseil d’administration qui a connu en 15 ans, 5 Présidents dont Mme CHANKOUIN Honorine, la Présidente actuelle. Ceci est une des preuves de la bonne gouvernance au sein de notre association.

 

L’ensemble de ces activités se sont déroulées en collaboration avec les communes partenaires, les bénéficiaires et les membres et personnel du CDEL.

Ces projets ont porté sur :

  • l’insertion professionnelle,
  • la promotion de l’entrepreneuriat / l’auto-emploi des jeunes,
  • le développement d’entreprise,
  • l’autonomisation des femmes,
  • la prévention de la délinquance juvénile,
  • les valeurs citoyennes y compris la reddition des comptes et enfin l’écocitoyenneté.

 

Mais ce parcours n’a pas été sans difficulté. En dehors du défi quotidien de mobilisation de ressources, si nous fêtons ce jour les 15 ans du CDEL, plus que la volonté qui a conduit à sa création, il nous a fallu de la témérité et du combat pour sortir le CDEL des griffes des compagnons du départ dont les objectifs n’étaient pas ceux du développement. C’est peut-être difficile à croire, mais lorsqu’on sait qu’il existe des personnes qui recherchent du pouvoir sans efforts, et qui sont prêts à évincer et à détruire un joyau pour utiliser à tort de l’argent qu’ils n’ont pas contribué à mobiliser, il faut être combatif et tenace pour les écarter afin de poursuivre son chemin. Si le CDEL est encore debout et qu’on s’y retrouve autour, c’est grâce au pari gagné en 2019, qui a conduit à la refondation de fond en comble de son Assemblée Générale, pour rebâtir un CDEL qui va résister au temps. C’est le lieu de rendre hommage à trois (03) personnes qui ont arraché le CDEL des griffes de ses détracteurs avec le soutien de feu Nicolas Béroff, alors Président du CIDR. Je veux nommer M. Guillaume NOUHLOUIGBETO, M. Arsène SAGBOHAN et moi-même Aline A. ADJIBI DATO, votre serviteur.

Depuis le lendemain de cette situation, nous nous sommes résolument engagés à rester éveillé pour préserver ce joyau que nous comptons laisser à la postérité.

 

Pour l’avenir, nous comptons mériter davantage la confiance de nos partenaires financiers, voir l’aboutissement des projets formulés pour les années à venir et continuer à travailler pour atteindre nos objectifs.

 

C’est ici l’occasion de remercier tous nos partenaires étrangers et locaux sans oublier les collaborateurs externes que sont les consultants, et bien sûr les bénéficiaires, sans oublier le personnel dévoué et engagé qui ne compte pas les heures ni les jours, mais préoccupé par l’atteinte des objectifs, se donne pour hisser toujours plus haut l’étendard du CDEL.

Je profite pour dire à ces femmes et hommes qui travaillent chaque jour pour maintenir la confiance que les partenaires nous ont accordé, que nous sommes fiers d’eux car sans leur travail, nous ne pourrons gagner le combat. Qu’ils sachent que le chemin est encore long et que le  CDEL compte sur eux pour les nombreux défis qui nous attendent.

A nos administrateurs, nous admirons leur engagement et leur soutien qui ne nous ont  jamais été marchandés. Qu’ils sachent que nous comptons beaucoup sur eux pour nous pousser encore plus loin. Nous sommes contents de les avoir avec nous et souhaitons pouvoir toujours compter sur leur disponibilité et leurs conseils habituels.

A nos partenaires, nous les assurons de notre professionnalisme et de notre transparence.

A tous ceux qui souhaitent nous soutenir, nous rappelons nos coordonnées et notre ouverture pour étudier les propositions de collaboration.

A nous tous, je souhaite une bonne fête dans la sobriété qu’exige le moment.

Bon vent au CDEL et à très bientôt pour commémorer les 20 bougies.

 

Je vous remercie

Cotonou, le 20 avril 2020

Aline A. ADJIBI DATO

Directrice Exécutive du CDEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *