Atelier de capitalisation de la phase pilote du Projet Prévention

Le CDEL fait le bilan des activités menées  lors de la mise en œuvre du Projet Prévention contre la consommation de la drogue en milieu scolaire

La salle de conférence de la Maison de la Société Civile (MdSC) a abrité ce mercredi 16  Août 2017  l’équipe de CDEL, et ses partenaires locaux pour un atelier de capitalisation de la phase Pilote du projet « Prévention des addictions (dépendances) et l’abandon scolaire auprès des élèves des collèges et lycées de la ville de Cotonou, BENIN » initié par le CDEL.

Trente (30) participants y compris l’équipe de CDEL étaient présents à l’atelier. Il s’agit de toutes les parties prenantes à savoir : les représentants du Comité Interministériel de Lutte contre l’Abus des Substances Psychotropes (CILAS), de l’Office Central de Répression du Trafic Illicite de Drogue (l’OCERTID), de la Direction Départementale de l’Enseignement Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle (DDESTFP), du Ministère de la Santé ; la psychologue ; les responsables d’établissements ; les enseignants et les bénéficiaires directes que sont les élèves. Cette phase du projet faut-il encore le rappeler, a duré deux ans (2015-2017) et a permis de mobiliser près de 500 élèves pairs éducateurs et de sensibiliser plus de 1000 élèves exposés aux situations de consommation des stupéfiants dans les collèges et lycées de la ville de Cotonou. A l’ouverture de la séance, l’allocution du Chargé de Programme du CDEL Arsène SAGBOHAN,  a permis de situer les acteurs en présence dans le contexte de l’atelier ;  et le résumé du projet présenté par la Chargée de Suivi-Evaluation et de Rédaction des Projets du CDEL Nénette LIGAN. L’objectif de cet atelier est de relever les forces et les faiblesses de cette phase Pilote du projet afin de rehausser le niveau des approches des phases à venir. Le moins qu’on puisse dire c’est que la libre expression aura été l’élément conducteur de cette séance ; puisque les travaux de groupes réalisés entre participants ont permis d’identifier non seulement les succès mais aussi les éléments à améliorer ainsi que les leçons apprises dans le cadre de la mise en œuvre du projet. La Directrice Exécutive du CDEL Aline ADJBI DATO, satisfaite des échanges, a porté la parole de son équipe pour remercier les différents participants pour leur présence et leur collaboration dans la mise en œuvre du projet. Un adage populaire de la culture béninoise dit que le genou ne se coiffe pas du chapeau lorsque la tête s’est majestueusement apprêtée pour le porter. Ses mots, ont annoncé la clôturé la séance qui a été marquée par la photo de famille et un déjeuner prévu par l’équipe du CDEL.

bilanPv1
bilanPv2
bilanPv3
bilanPv4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *