Campagne Sur Les Violences Economiques Faites Aux Femmes Et Aux Filles (vefff)

Formation offerte par le CDEL au comité d’organisation de la campagne

Ils sont venus de sept (7) différentes organisations pour participer à cette séance de  renforcement de capacité  ce 14 Novembre 2017 dans la salle de conférence de la Maison de la Société Civile.  Le Centre de Développement économique Locale  a assuré l’organisation et l’animation de cette formation qui est en prélude aux activités programmées dans le cadre de ladite campagne dont l’UNCDF et OXFAM au bénin sont les porteurs.

Les violences faites aux femmes ont toujours été objet de plusieurs initiatives tant sur le plan national qu’international.  Elles sont souvent  dénoncées au cours des sommets depuis des décennies à travers nombre d’initiatives en faveur des femmes. Les recommandations issues de ces sommets sont généralement  déclinées et exécutées à travers des textes de lois (code de la famille, code foncier…) et des programmes spécifiques en faveur des femmes. Cependant la situation de la femme n’a pas pour autant évolué. Ceci justifie la perpétuation des actions pour annihiler toute forme d’injustice à l’égard des femmes. Cette année, l’UNCDF a initié la campagne « Bank The Youth » dont OXFAM est l’ambassadeur au Bénin en vue d’améliorer l’accès au financement des jeunes. L’autre initiative, la campagne « Ça suffit », est portée par OXFAM elle-même pour Vaincre les violences faites aux femmes et aux filles. Ces deux campagnes ont été arrimées afin d’œuvrer en faveur de l’inclusion financière des femmes et des filles. L’originalité de cette initiative réside dans le fait qu’elle prend en compte l’aspect économique de ces violences dont les femmes sont victimes quotidiennement. Et bien évidemment, dans la mise en œuvre des activités, les Organisations de la Société Civile qui font de la lutte pour une meilleure condition de la femme leur priorité, sont associées. En témoigne  cette formation que le CDEL en tant que lead et membre du comité d’organisation, a animée ce jeudi 14 Novembre 2017 à l’endroit de ses pairs. Ces derniers sont venus de sept différentes structures à savoir Action Pluriel, ROAJELF Bénin, Assovie, GEA- Bénin, AGB, BEN/ OCJ et le Scoutisme Béninois.  Trois thèmes ont servi de levier pour les formateurs afin de lever le voile sur les manifestations  des violences économiques faites aux femmes et aux filles. Au cours de cette séance, des mini ateliers ont été animés à travers une méthode participative pour amener les participants à comprendre les déterminants de l’exploitation économique des femmes et le processus de la féminisation de la pauvreté.  Déjà accoutumé à ces genres de séances, l’équipe de CDEL a, avec dextérité entretenu les participants sur des thèmes clés tels que le Genre, femme et économie, le Néolibéralisme et la  féminisation de la pauvreté. Ce fut des moments d’échanges où formateurs et participants ont ensemble émis des réflexions sur les conditions de vie de la femme ainsi que  les éléments qui favorisent quotidiennement son exclusion financière. Cette dernière étape de la séance a permis aux formateurs d’amener les participants à émettre des idées pour la prochaine étape de la campagne qui est celle du plaidoyer. Cette formation organisée et animée par  Le CDEL-ONG, acteur important dans la lutte pour une amélioration des conditions  économiques de la femme, est en prélude à une série d’activités pour répondre au souhait des porteurs de la campagne (OXFAM Bénin, UNCDF). Elle marque aussi la mise en place  d’un réseau d’expertise autour des questions de violences faites aux femmes et aux filles.

Photo des participants lors de la restitution des travaux de groupe

Photo des participants lors de la restitution des travaux de groupe

Photo de famille à la fin de la formation

Photo de famille à la fin de la formation

Vue de l’assistance lors de la formation

Vue de l’assistance lors de la formation

Photo des participants en atelier

Photo des participants en atelier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *