Accompagnement des femmes cultivatrices à Aplahoue

LE CDEL ET LES AUTORITES ET CADRES DE LA COMMUNED’APLAHOUE OPTENT POUR UN PARTENARIAT BIPARTITE AU PROFIT DES FEMMES TRANSFORMATRICES.

Une demande d’accompagnement des femmes transformatrices, formulée et adressée au CDEL par les autorités communales et Cadre d’Aplahoué, tel a été le déclic de ce partenariat. Ce mercredi 28 juin 2017, une délégation du CDEL-ONG  avec à sa tête la Directrice Exécutive (DE), effectue une sortie sur Aplahoué afin de formaliser les accords de ce partenariat.

Les conditions de travail des femmes transformatrices de la commune d’aplahoué constituent une des préoccupations des autorités et cadres communaux. Ces femmes sont pour la plupart des cultivatrices des produits vivriers agricoles qu’elles produisent en abondance mais n’arrivent pas à conserver plus longtemps lorsque l’écoulement n’a pas été rapide. Soucieux de ces difficultés, les autorités communales, ont fait appel à l’expertise de CDEL ONG en vue d’un partenariat pour amélioration des conditions de travail de ces femmes. L’occasion de cette rencontre dans un premier temps,a été saisie pour mettre en exergue des différents besoins des femmes transformatrices dans la commune. Ces dernières, selon les autorités, ont en effet besoin de renforcement de capacités dans la gestion efficace d’une entreprise, d’accompagnement dans les techniques de stockage et de transformations des produits agricoles,  la prospection du marché d’écoulement de leurs produits, et d’appui en micro crédit. Aussi, les autorités ont-ils annoncé la nécessité d’une collaboration entre la Mairie et CDEL dans le suivi des activités de ces femmes. Cette collaboration nécessite, pour l’atteinte des objectifs, de fonctionner à base des clauses que la Directrice Exécutive Aline A. DATO, en prenant la parole, a pris soins d’expliquer aux participants. Cette mission du CDEL sur aplahoué n’aurait pas tout son sens si la rencontre avec les bénéficiaires directs du partenariat,les femmes, n’avait pas été effective. Cette échange avec elles, a permis à la DE de connaitre d’avantage les caractéristiques de la cible, et leurs besoins. Le ton de celle qui est la tête de CDEL-ONG était à l’assurance, puisque les dispositions logistiques qui devraient être prises dans de brefs délais, selon elle, devraient permettre à l’ONG de définir les conditions de financement de l’action. Ce partenariat entre le CDEL et les autorités communales d’Aplahoué, dénote de la volonté manifeste de ces deux parties à accompagner l’épanouissement des couches défavorisées de la population surtout les femmes. Cette mission de CDEL à Aplahoué s’est achevée dans cette atmosphère de confiance et de sûreté en entendant la phase pratique.

 aplahoue1
aplahoue3

aplahoue2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *